La malbouffe ne serait pas responsable de l'obésité
Jour de Québec, dimanche 8 novembre 2015, p.20

Mais d'après les intégristes anti-obésité/malbouffe la grosseur des gens est dû à leurs mauvaises habitudes alimentaires.

Pour voir l'image plein grandeur

Sujet: La relativité de l'unanimité

On peut y lire:

SELON LES SCIENTIFIQUES, LA CLÉ D'UN BON RÉGIME SE TROUVERAIT DANS LE CALCUL DES PORTIONS

Selon une étude de l'Université cornell, la consommation de malbouffe et de boissons gazeuses ne serait pas la principale cause de l'obésité aux États-Unis.

Les statistiques recueillies auprès de 6000 personnes montrent que les Américains qui n'ont pas de problème de poids apparent mangeraient autant de malbouffe que ceux qui souffrent d'obésité.

Les résultats détaillés de cette enquête ont été dévoilés dans la revue scientifique Obesity Science & Practice de l'Université Cornell et repris par le magazine Market Watch.

Contrairement à l'idée répandue, l'augmentation de la masse corporelle ne serait pas causée par la malbouffe, les sucreries et les boissons gazeuses.

«Même si un régime basé sur la consommation de tablettes de chocolat, de hamburgers et de coca-cola n'est pas conseillé du point de vue nutritionnel, ces aliments ne peuvent être considérés comme la principale cause de l'obésité», affirme l'étude.

La clé d'un bon régime se trouverait dans le calcul des portions. Éliminer la malbouffe ne ferait pas maigrir. Sauf si, bien sûr, on opte pour un régime approprié et un entraînement spécial.

Le professeur David Just, coauteur de cette analyse, affirme: «Si vous voulez faire campagne contre l'obésité, ou si vous voulez adopter des politiques pour aider les gens, parler seulement des dangers de la malbouffe et des boissons gazeuses ne changera rien. Ce n'est pas ce qui fait la différence entre les obèses et les gens minces.»

En effet, ces habitudes alimentaires n'auraient pas d'incidence pour 95 % de la population.

500 CALORIES DE PLUS PAR JOUR

Cependant, l'étude révèle tout de même que manger des frites en trop grande quantité aurait des conséquences néfastes sur l'indice de masse corporelle. L'absorption quotidienne de calories provenant des sucres ajoutés, des glucides et des lipides serait aussi en cause. Les Américains consommeraient aujourd'hui 500 calories de plus quotidiennement qu'il y a 40 ans.

Mon commentaire

La réponse que les journalistes de Radio-Canada me font quand je me plains à l'ombudsman de Radio-Canada est de me dire que la lutte anti-obésité/malbouffe corresponds à une unanimité. Par conséquent, ils refusent d'admettre qu'ils font de la propagande pour un groupe d'illuminés qui veulent que nous soyons tous et toutes minces et athlétiques.

L'être humain, dans des bonnes de condition de vie, a tendance à devenir plus grand et plus gros avec le temps. C'est qui est observé a d'après les courbes de croissances des enfants que les médecins ont archivées depuis 150 ans. Les gens sont non seulement plus imposants que par le passé mais, leur espérance de vie augmente toujours d'année en d'année.

Mais d'après les intégristes anti-obésité/malbouffe la grosseur des gens est dû à leurs mauvaises habitudes alimentaires. Ceux-ci ont fait de l'embonpoint une pathologie. Ils ont inventée de toute pièce une crise de santé publique. Ils crient au désastre. Ils essaient d'influencer l'état pour qu'il fasse quelque chose pour prévenir la fin du monde.

Ils font de la démagogie. Ils utilisent la peur. Il est inconcevable que radio-Canada puisse approuver l'utilisation de la peur pour influencer l'opinion publique. Il y aurait une unanimité à vouloir faire peur avec l'obésité.

Les intégristes anti-obésité/malbouffe ont choisis de cibler des responsables d'un phénomène dont personne ne peut avoir du pouvoir sur celui-ci, parce que l'embonpoint s'explique plus par la génétique que par toute autre chose.

Ils se sont attaqués à la malbouffe (à la nourriture grasse et sucré) et maintenant ils se concentrent sur le sucre. Le sucre serait un poison parce qu'il serait responsable de la prétendue épidémie d'obésité.

Il faudrait d'après eux retourner dans les années 1800 où les gens avaient de la misère à se nourriture convenablement. Ils veulent nous mettre sur la diète de l'ère préindustrielle. Si on les écouterait tous à la lettre on deviendrait malade et chétif à force de se priver de manger du sucre.

D'où provient la motivation des intégristes anti-obésité/malbouffe? Est-ce, l'avancement des connaissances et le soulagement d'une souffrance humaine? Absolument non! C'est de toute évidence l'orgueil qui les mène, la satisfaction d'un besoin égoïsme d'avoir le sentiment d'avoir du pouvoir sur la conscience des gens et l'appât du gain.

En effet, l'hystérie anti-obésité/sucre est financé pas l'industrie pharmaceutique.

Complément d'information :

L'histoire

La malbouffe ne serait pas responsable de l'obésité

Study: Fast Food, Sugary Drinks and Junk Food Not Common Causes of Obesity

The False Claim That Soda And Junk Food Don't Matter In Obesity

Junk food may not be fueling obesity

Autres

LES ENFANTS SONT-ILS VRAIMENT DE PLUS EN PLUS GRANDS ?

Plainte contre Les années lumières du 16 août 2015 « Coca-Cola, sucre et éthique »

Plainte contre l'émission l'Épicerie du 1 juillet 2015 - Santé, le sirop d'agave?

Plainte contre l'émission l'Épicerie du 8 octobre 2014 - Le mystère de l'orthorexie

Un obèse poursuit les « fast-foods »

Kraft promet de faire des efforts pour lutter contre l'obésité

Les fast-food de Rio sous haute surveillance calorique

On continue de manger gras et sucré

La malbouffe aussi dévastatrice que la nicotine

L'une des pires menaces à la santé

Supersize me - Alimentation extrême

La malbouffe pourrait être interdite dans les écoles

Elle était encore en couches pour sa première frite

Obésité : la malbouffe à l'école accusée injustement?

Non aux repas équilibré à la cantine!

Durant la semaine de relâche - Gare aux calories!

Délaisser la malbouffe et bouger

La malbouffe et les garderies

Un lobby anti-obésité est né

Halte à la malbouffe à l'école

La malbouffe dommageable, même à l'occasion

Les fast-foods attirent les écoles

Le goût de la malbouffe pourrait s'acquérir pendant la grossesse

Malbouffe: la Fondation Chagnon veut de l'information

La malbouffe virée des écoles

Cégeps et Université - La malbouffe sera permise

Une nouvelle drogue dure : la malbouffe

Taxer les calorie vide

La malbouffe rendrait dépressif

Fini la vente de chocolat au lait

Une taxe demandée

Les frites de retour à l'aréna de Lac-Etchemin

Malbouffe Pas d'impact sur le poids des enfants

Un âge minimum pour les sucreries?

Trop de sucre peut faire perdre la tête

Les boissons gazeuses favorisent le développement du cancer de l'utérus

Trop de calories pour nos bouts-d'choux?

Fini les bonbons à l'école

Santé: haro de l'OMS sur les sucres cachés

Les dangers du sucre

Pas de taxe sur la malbouffe

Sucre et tabac, même tactique


Les sujets précédents :
La rondeur dans l'actualité des mois passés

[Accueil] - [Contact]

Copyright© 2015, Les Éditions de la femme Tous droits réservés.